Réchauffement climatique : 150.000 Européens pourraient mourir chaque année d’ici à 2100

L'étude indique également que deux personnes sur trois vivant en Europe pourraient être affectées par des événements climatiques extrêmes. [© LIONEL BONAVENTURE / AFP]

Une nouvelle étude estime qu’à cause du réchauffement climatique, il pourrait y avoir 152.000 morts par an en Europe d’ici à la fin du siècle.

L’enquête publiée vendredi 4 aout dans la revue The Lancet Planetary Health indique également que deux personnes sur trois vivant en Europe pourraient être affectées par des événements climatiques extrêmes.

«Le changement climatique est l’une des plus grandes menaces du XXIe siècle pour la santé humaine. Si le réchauffement climatique n’est pas freiné d’urgence et que des mesures appropriées ne sont pas prises, environ 350 millions d’Européens pourraient être exposés tous les ans à des phénomènes climatiques extrêmes néfastes d’ici à la fin du siècle», indique Giovanni Forzieri, membre de l’équipe du Centre commun de recherche de la Commission européenne.

Les scientifiques ont étudié les effets de sept catastrophes météorologiques dans les 28 pays de l’Union européenne, ainsi que la Suisse, la Norvège et l’Islande. Parmi elles : les canicules, les incendies, les inondations ou encore les tempêtes.

Premier risque : la chaleur

Bilan : les vagues de chaleur seront le phénomène le plus meurtrier, provoquant 99% des décès liés aux événements extrêmes. Pour rappel, la canicule de 2003 a fait plus de 70 000 morts en Europe dont 19 000 dans l’Hexagone. Quant au nombre de morts liés aux inondations sur les côtes, il serait de 233 par an. L'Europe du Sud sera probablement plus touchée que celle du Nord.

Toujours selon l’étude, l'augmentation du nombre de décès est due pour 90% au réchauffement climatique et pour 10% à l'augmentation de la population, à l'urbanisation et aux migrations dans des zones exposées aux risques.  

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles