L'un des rares orang-outans à avoir appris le langage des signes est décédé

Chantek s'est éteint à l'âge de 39 ans. [@ZooATL/Facebook]

Chantek, un orang-outan mâle qui faisait partie des premiers primates à avoir appris à communiquer par le langage des signes, est mort ce lundi 7 août à l'âge de 39 ans, a annoncé le zoo d'Atlanta où il vivait.

L’animal était suivi pour des problèmes cardiaques, mais les vétérinaires du zoo n'ont pas encore déterminé la cause de son décès. 

Né à Atlanta, Chantek a été élevé comme un être humain par une anthropologiste du Tennessee, Lyn Miles, qui lui a appris à signer. Cette aptitude avait fait l'objet d'un documentaire en 2014, «The Ape Who Went to College» («Le primate qui est allé à l’université»).

Selon le zoo, qui a publié un communiqué, Chantek «utilisait fréquemment le langage des signes pour communiquer avec le personnel, avec lequel il avait développé des liens forts». 

Mais «il se montrait timide lorsqu'il s'agissait de s'exprimer par ce biais avec des gens qu'il ne connaissait pas et choisissait souvent des formes de communication plus traditionnelles des orang-outans, par des vocalisations et des gestes».

Ces primates «sont considérés d'âge avancé à partir de 35 ans», si bien que Chantek était «l'un des plus vieux orang-outans mâles» à vivre en Amérique du Nord, a précisé le zoo.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles