Danemark : mystère autour de la disparition d’une journaliste dans un sous-marin

Journaliste indépendante, Kim Wall a notamment écrit pour The Guardian, The New York Times, The Atlantic ou encore Libération.[Tom WALL / TT News Agency / AFP]

Mais où est passée Kim Wall ? La journaliste suédoise de 30 ans, qui écrivait un reportage sur l’inventeur d’un sous-marin n’a pas donné signe de vie depuis jeudi soir.

L’inventeur en question, Peter Madsen, est soupçonné d’homicide involontaire.

C’est son petit-ami, inquiet de ne pas la voir rentrer, qui a donné l’alerte. Journaliste indépendante, Kim Wall a notamment écrit pour The Guardian, The New York Times, The Atlantic ou encore Libération.  Vendredi, la défense danoise avait annoncé rechercher le sous-marin en question, nommé Nautilus, plus grand du monde lors de son lancement il y a neuf ans.

Disparu dans le détroit d’Öresund, situé entre dans le Danemark et la Suède, il a finalement été retrouvé coulé à cinquante kilomètres de Copenhague. Peter Madsen avait été secouru peu de temps avant, mais toujours aucune trace de la journaliste. Selon la police, ce dernier affirme l’avoir déposé sur la pointe de l'île de Refshaleøen, après leur entretien jeudi soir.

Placé en détention provisoire samedi, l’inventeur nie les accusations. Le Nautilus a été remorqué et fouillé intégralement, sans qu’aucun corps, vivant ou décédé, ne soit retrouvé. Peter Madsen assure que son sous-marin a rencontré un problème de ballast, qui est le réservoir d’eau de grande contenance que l’on trouve dans certains navires.

Mais Jens Moller, chef de la police criminelle de Copenhague, a émis l’hypothèse qu’un acte volontaire soit à l’origine du naufrage. «Nous espérons encore trouver Kim Wall vivante, mais nous nous préparons à l’hypothèse qu’elle ne le soit plus» a t-il ajouté.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles