Pourquoi les soldats américains sont-ils surnommés «G.I.» ?

Des soldats américains, au Liberia, le 10 novembre 2014.[ZOOM DOSSO / AFP]

Leur surnom n’a rien d’institutionnel et pourtant il est connu dans le monde entier. Les soldats américains doivent étonnamment leur appellation… au fer utilisé pour fabriquer leur matériel.

Le nom de G.I. est en effet né au début du XXe siècle en référence à l’inscription «Galvanized Iron» – fer galvanisé, en anglais – figurant notamment sur les caisses de munitions, les poubelles et tous les objets en métal propriétés de l’US Army.

Il a néanmoins fallu attendre la Seconde Guerre mondiale pour que les soldats eux-mêmes se désignent comme G.I., par extension. C’est d’ailleurs à cette époque que l’acronyme s’est largement popularisé aux Etats-Unis et en Europe.

Les origines du terme étaient alors méconnues par la population, qui a longtemps cru que G.I. avait une signification officielle plus conventionnelle, comme  «Government Issue» (distribué par le gouvernement) ou «General Infantry» (infanterie générale).

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles