Une prédiction annonce la fin du monde ce samedi à cause de la planète Nibiru

Image d'illustration[UNIVERSITY OF TOULOUSE / AFP]

La Terre va disparaître ce samedi 23 septembre, après être entrée en collision avec une planète cachée, nommée Nibiru ou Planète X. C'est ce qu'avance une théorie diffusée par l'Américain David Meade. 

Celui qui se présente comme un «numérologue chrétien» a publié l'an dernier le livre «Planet X – The 2017 Arrival». Réutilisant des faits scientifiques pour y mêler des interrogations personnelles, il y raconte que cette dizième planète (Pluton étant la neuvième) serait dirigée depuis une lointaine étoile pour entrer en collusion avec la Terre.

Interrogé sur la question par le Washington Post, il assure qu'une série de catastrophes est à prévoir le 23 septembre prochain. Pourquoi cette date ? Parce-que cette date arrive trente-trois jours après l'éclipse du 21 août dernier, ce qui serait selon lui prémonitoire.

Il argumente ainsi : «Jésus a vécu pendant 33 ans. Le nom Elohim, qui est le nom que les Juifs donnent à Dieu, est mentionné 33 fois dans la Bible.»

Les allégations d'une chercheuse

Dernièrement, la théorie est revenue sur le devant de la scène en raison de la sortie d'une étude conduite par la chercheuse Elizabeth Bailey, et présentée lors d'un colloque de spécialistes des sciences planétaires.

Repérée par nos confrères du Nouvel Obs, elle avance l'existence de cette dizième planète, qui serait responsable de l'inclinaison du Soleil. Sans toutefois évoquer une quelconque fin du monde.

La NASA dément

Face à l'empleur de la théorie apocalyptique, l'Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace (NASA) a réagi, mettant à jour le 20 septembre dernier un article créé en 2012, dans lequel elle assure que cette théorie est fausse.

«Nibiru et les autres histoires impliquant une planète lointaine sont des hoax nés sur Internet. Il n’y a aucun fait qui permet de soutenir ces affirmations. Si Nibiru ou la Planète X existait et se dirigeait vers la Terre, les scientifiques l’auraient vu depuis au moins une décennie, et cela serait visible aujourd’hui à l’œil nu dans le ciel. Cela n’existe pas», résume l'agence.

La fin du monde fascine. Ces dernières années, de nombreuses théories annonçant la fin de l'humanité ont vu le jour. En 2015, des chercheurs britanniques ont établi douze scénarios susceptibles de déclencher l'apocalypse.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles