Ben Affleck s’excuse 14 ans plus tard pour avoir touché les seins de l’actrice Hilarie Burton

L’homme, dans un long post Facebook, s’était exprimé la veille sur le scandale Weinstein.[AFP]

Après les révélations sur Harvey Weinstein, l’acteur américain Ben Affleck s’est dit «triste et fâché» sur Facebook, marquant son dégoût. Mais Twitter lui a vite rappelé que ce dernier avait lui-même eu un comportement déplacé.

En 2003, Hilarie Burton, une journaliste télé devenue actrice dans la série «Les frères Scott», présentait l’émission «Total Request Live». Au cours d’une interview, l'invité du jour, Ben Affleck, avait alors touché les seins de la jeune femme qui n’avait que 21 ans à l’époque.

Et les internautes n’ont pas hésité à ressortir des images de ce moment gênant qui a choqué l’actrice.

Une jeune femme a alors répondu au communiqué de Ben Affleck qui condamnait le harcèlement et les viols perpétrés par Harvey Weinstein. «Il a attrapé les seins d'Hilarie Burton sur 'Total Request Live'. Mais tout le moment a oublié», a-t-elle écrit. L'actrice lui a alors répondu dans la foulée : «Je n'ai pas oublié». Avant de poursuivre : «Merci de le rappeler. J’étais une enfant.»

Après les vives réactions et la publications de nombreux articles sur cette affaire vieille de quatorze ans, Ben Affleck a de nouveau pris son clavier mercredi soir, pour s’excuser : «J'ai agi de façon inappropriée avec Hilarie Burton et je présente sincèrement mes excuses.»

L’homme, dans un long post Facebook, s’était exprimé la veille sur le scandale Weinstein : «Je suis triste et furieux qu'un homme avec qui j'ai travaillé ait utilisé son statut pour intimider, harceler et manipuler des femmes pendant des décennies. Les nouveaux récits d'agressions ce matin me rendent malade. C'est absolument inacceptable, et je me demande ce que je peux faire pour éviter que cela arrive à d'autres. Il nous faut faire mieux pour protéger nos sœurs, amies, collègues et filles. Il nous faut soutenir celles qui parlent, condamner ces agissements et nous assurer qu'il y ait plus de femmes au pouvoir.»

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles