Louisiane : dix étudiants d’une fraternité arrêtés après un mort lors d’un bizutage

C'est dans cette maison de la fraternité que la soirée a mal tourné. [Capture Google Street View]

Dix étudiants de l’université de Louisiane, appartenant à la même fraternité, ont été interpellés mercredi 11 octobre dans le cadre de l’enquête sur le décès d’un jeune homme de 18 ans lors d’un bizutage.

Le 14 septembre dernier, Maxwell Gurver, étudiant en journalisme sportif, avait été transporté à l’hôpital de Baton Rouge, où il a été déclaré mort. L’autopsie a révélé que l’étudiant est décédé par étouffement avec son propre vomi. Il présentait par ailleurs un fort taux d’alcoolémie.

Une épreuve de bizutage

Selon les éléments de l’enquête, Maxwell Gurver a été victime d’un bizutage de la fraternité Phi Delta Theta. Ce soir-là, les aspirants (ceux qui veulent entrer dans la fraternité) devaient participer à un «jeu» de questions-réponses dans un couloir sombre, tête tournée contre le mur. A chaque mauvaise réponse, les aspirants devaient boire un verre d’alcool.

Selon un témoignage, cité par la presse américaine, le chef de la fraternité se montrait particulièrement agressif avec Maxwell Gurver. A l’issue de «l’épreuve», ce dernier s’est évanoui dans un canapé, où il a ensuite succombé.

Sur les dix étudiants interpellés, neufs doivent répondent du délit de bizutage tandis que le dixième, le responsable de Phi Delta Theta, fait également l’objet d’une accusation d’homicide par négligence. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles