Les champignons hallucinogènes aideraient à lutter contre la dépression

La dépression est un problème majeur de santé publique qui touche des millions de personnes à travers le monde.[PHILIPPE HUGUEN / AFP]

Les champignons hallucinogènes peuvent «réinitialiser» les zones du cerveau qui jouent un rôle dans la dépression, assurent des chercheurs de l'Imperial College London.

L'étude, publiée vendredi 13 octobre dans la revue Scientific Reports, a montré que l'activité cérébrale des patients traités avec la psilocybine, un principe actif des champignons hallucinogènes, avait été modifiée et les symptômes de la dépression diminués, avec une amélioration de l'humeur et une baisse du stress.

«Pour la première fois, nous avons clairement montré des changements positifs dans l'activité cérébrale des personnes dépressives traitées avec de la psilocybine et pour qui les traitements conventionnels avaient été un échec», a expliqué au Guardian le directeur du département de recherche de l'Imperial College London sur les psychotropes, Robin Carhart-Harris. «L'un de nos patients a déclaré qu'il se sentait comme si son cerveau avait été défragmenté comme le disque dur d'un ordinateur», a-t-il poursuivi.

L'étude a été menée sur vingt patients résistants aux traitements anti-dépressifs classiques, qui ont reçu deux doses de psilocybine.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles