Un vétérinaire tire la sonnette d'alarme sur les chevaux croisés à l'extrême

Pour satisfaire une nouvelle mode qui les estime ainsi plus «mignons», certaines races de chevaux sont cruellement croisées. Pour satisfaire une nouvelle mode qui les estime ainsi plus «mignons», certaines races de chevaux sont cruellement croisées.[Capture d'écran du compte twitter New Scientist]

Un vétérinaire de l'université de Bristol au Royaume-Uni tire la sonnette d'alarme sur la mode du croisement «extrême» de races chez les chevaux, qui en souffrent.

Avec sa tête très typée, légèrement bombée, et son port de queue relevé, le pur-sang arabe est souvent considéré comme le plus beau cheval du monde. 

C'est précisément pour imiter cette perfection esthétique présumée, que certains propriétaires - et particulièrement aux Etats-Unis- décident de croiser leurs chevaux.

La publication sur les réseaux sociaux du résultat de croisement de races a choqué plusieurs internautes.

«Les croisements extrêmes ont donné lieu à ce pur-sang arabe au bien triste aspect. A quoi bon croiser un cheval pour le faire ressembler à un personnage de dessin animé?», s'insurge par exemple cette internaute.

Or, pour obtenir cette tête très typée, certains chevaux subissent un détournement de la cloison nasale, ce qui tend à créer des problèmes respiratoires selon la communauté médicale. 

Par la sensibilisation au danger des croisements de race à l'extrême, l'association vétérinaire anglaise entend décourager les propriétaires de chevaux.  

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles