Tchétchénie : la pop star gay Zelimkhan Bakaev torturée et assassinée

Le chanteur russe Zelimkhan Bakaev aurait été assassiné en raison de son homosexualité supposée. [Capture d'écran YouTube]

Le chanteur russe Zelimkhan Bakaev, porté disparu depuis le mois d'août, aurait été assassiné par les autorités tchétchènes en raison de son homosexualité supposée. Il avait 26 ans. 

C'est le site Newnownext, spécialisé dans les informations liées à la communauté LGBT, qui s'est fait l'écho, le 20 octobre dernier, de cette information bouleversante.

Alors que la Tchétchénie est, depuis plusieurs mois, le théâtre de violentes exactions à l’encontre des homosexuels, Zelimkhan Bakaev serait décédé après avoir été détenu dans un camp anti-gay. 

Des sources proches ont assuré à NewNowNext que l'artiste avait été arrêté moins de trois heures après son arrivée à Grozny, le 8 août dernier, avant d'être assassiné.

Zelimkhan Bakaev s’était rendu dans la capitale tchétchène pour assister au mariage de sa sœur. Les témoignages de ses amis recueillis par la chaîne Dozhd TV5 ont également confirmé qu'il avait été arrêté quasiment dans la foulée par la police. 

Les autorités tchétchènes nient toute responsabilité

De leur côté, sans surprise, les autorités tchétchènes ont nié toute implication dans la mort de Bakaev et ont assuré ne rien savoir de ce qui lui était arrivé.

Elles sont même allées jusqu'à dire que le jeune chanteur avait quitté le pays en s'appuyant sur une vidéo (visible ci-dessous) mise en ligne sur YouTube en septembre dernier par les médias tchétchènes. 

On peut y voir un homme se présentant comme Zelimkhan Bakaev et assurant vivre désormais en Allemagne. Mais l'authenticité de cette vidéo avait déjà été réfutée par des militants LGBT, qui, preuves à l'appui, avaient assuré que celle-ci était un montage.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles