L'immigration au coeur du 5e sommet Europe-Afrique

drapeau européen et celui annonçant le cinquième sommet Union européenne (UE) - Union africaine (UA), le 27 novembre à Abidjan [ISSOUF SANOGO / AFP] Quelque 83 chefs d’Etat et de gouvernement et 5.000 participants sont attendus. [ISSOUF SANOGO / AFP]

La Côte d'Ivoire accueille mercredi et jeudi le cinquième sommet Union européenne (UE) - Union africaine (UA), qui se penchera principalement sur les questions d'immigration et de sécurité, avec l'ambition de donner un meilleur avenir à la jeunesse africaine.

Quelque 83 chefs d’Etat et de gouvernement et 5.000 participants des 55 pays d'Afrique et de 28 pays d'Europe, ainsi que de l'ONU et des organisations internationales, sont attendus dans la capitale économique ivoirienne Abidjan, où des travaux de rénovation ont été lancés à peine une semaine avant l'événement, provoquant des embouteillages monstres, aggravés par les mesures de sécurité.

Le scandale international de la vente de migrants africains comme esclaves en Libye a de nouveau mis sur le devant de la scène la question de l'immigration africaine vers l'Europe.

Le président français Emmanuel Macron a annoncé mardi à Ouagadougou, où il débutait une tournée africaine, qu'il proposerait au sommet «une initiative euro-africaine» pour «frapper les organisations criminelles et les réseaux de passeurs» qui exploitent les migrants en Libye, ainsi qu'«un soutien massif à l'évacuation des personnes en danger» en Libye, qualifiant de «crime contre l'humanité» la vente de migrants comme esclaves.

Le président du Niger Mahamadou Issoufou avait expressément demandé que cette question soit mise à l'ordre du jour du sommet, et le président de la Commission de l'UA, Moussa Faki Mahamat, a réclamé «des mesures urgentes et coordonnées entre les autorités libyennes, l'Union africaine, l'Union européenne et les Nations unies».

La chef de la diplomatie de l'Union européenne, Federica Mogherini, a qualifié d'«insupportables» les révélations d'esclavage et de traite d'êtres humains.

La jeunesse au coeur du sommet

60% de la population africaine a moins de 25 ans, et des centaines de milliers de jeunes désespérés par le chômage, la pauvreté et l'absence de perspectives dans leurs pays - en dépit de taux de croissance enviables pour certains d'entre eux - tentent d'émigrer vers l'Europe chaque année.

La population africaine a quasi doublé ces vingt-cinq dernières années (1,2 milliard d'habitants actuellement) et devrait encore doubler d'ici 2050, d'après les prévisions de l'ONU. D'où le thème principal officiel du sommet, «Investir dans la jeunesse pour un avenir durable».

La question de la sécurité et des menaces terroristes devrait aussi être discutée par les chefs d'Etat et de gouvernement, au moment où l'Afrique de l'Ouest notamment connaît depuis quelques années une montée en puissance de groupes jihadistes, d'ailleurs en partie liée à la désespérance de la jeunesse africaine, selon des analystes.

À suivre aussi

Tourisme Côte d'Ivoire : A la découverte de l'hôtel Pullman Abidjan
Football Maroc - Côte d'Ivoire, CAN 2019 : à quelle heure et sur quelle chaîne ?
Football Maroc-Côte d'Ivoire, CAN 2019 : À quelle heure et sur quelle chaîne ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles