Ingérence russe présumée : Michael Flynn plaide coupable

Michael Flynn avait été limogé en février 2016.[CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

L'ex-conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump a plaidé coupable de mensonge ce vendredi dans le cadre de l'enquête sur l'ingérence russe présumée dans l'élection présidentielle américaine. 

Michael Flynn a admis qu'il avait menti au FBI concernant une rencontre avec une diplomate russe datant de décembre 2016, soit avant l'exercice de ses fonctions officielles.

D'après l'AFP, l'ancien conseiller du président a accepté de coopérer avec la justice.

Quatre inculpés

Il a été inculpé ce vendredi 1er décembre dans le cadre de l'enquête ouverte par le procureur spécial Robert Mueller. Il vient donc s'ajouter aux autres personnalités inculpées dans cette affaire le 30 octobre dernier : Paul Manafort, le directeur de campagne de Donald Trump, Richard Dates, le vice-directeur, et Georges Papadopoulos, l'ex-conseiller en politique étrangère du président. 

Limogé en début d'année  

Le général Flynn, très tôt aux côtés de Donald Trump dans sa campagne présidentielle avait été rapidement limogé une fois entrée à la Maison Blanche, au mois de février.

Il s'était avéré qu'il avait menti au vice-président Mike Pence sur ses rencontres avec l'ambassadeur de Russie à Washington.

La presse américaine a depuis fait des révéléations sur ses conférences rémunérées par des sociétés russes et ses activités non-déclarées de lobbyiste pour la Turquie, indique l'AFP.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles