Bitcoin : 1000 personnes détiennent 40% du total

Le Bitcoin est très peu encadré[Karen BLEIER / AFP]

Voilà de quoi inquiéter les experts. Le Bitcoin, monnaie virtuelle, n'a de cesse de progresser. Estimé à 2.550 euros en septembre, eil est passé à plus de 12.750 euros, trois mois plus tard. 

Autre problème, 1.000 personnes détiennent à elles seules 40% du total. Surnommés «Baleines», ces utilisateurs possèdent des réserves de bitcoin valant plusieurs millions d'euros, précise le groupe financier Bloomberg.

Si cette tendance doit être prise au sérieux, c'est parce qu'il suffirait que l'un d'entre eux décide de vendre l'ensemble de ses actifs, pour que la valeur de la monnaie soit entièrement déstabilisée. Et le profit serait conséquent, d'autant plus si les utilisateurs décidaient de coordonner un achat massif pour faire augmenter les prix de manière artificielle, pour ensuite les revendre. Or, comme le rappelle le site, le Bitcoin est très peu encadré : à l'inverse d'une valeur boursière, aucune loi ne peut empêcher ce type d'action.

Si les transactions sont anonymes, chaque acheteur possède sa propre adresse virtuelle, ce qui lui permet de suivre aisément l'évolution des fonds en ligne. Impossible toutefois de déterminer qui se cache derrière ces numéros. «Il n’y aucune transparence dans ce marché. Dans la finance normale, tout ce qui est matériel doit être divulgué. Mais dans le monde de la monnaie virtuelle, il n’y a aucune obligation», regrette Martin Mushkin, avocat spécialisé.

Le bitcoin continuera-t-il sa progression spectaculaire ? Récemment, nos confrères des Echos s'interrogeaient sur la nature même de cette bulle, qu'ils comparent à celle des années 2000. Selon eux, quoi qu'il advienne, cette crypto-monnaie demeurera crédible. «Même si la bulle devait éclater, la devise digitale ne disparaîtrait pas pour autant», concluent-ils.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles