Daesh revendique l'attaque de Saint-Pétersbourg

L'explosion d'une bombe artisanale a fait 13 blessés dans un supermarché de Saint-Pétersbourg. L'explosion d'une bombe artisanale a fait 13 blessés dans un supermarché de Saint-Pétersbourg. [Patrik STOLLARZ / AFP]

Daesh a revendiqué l'attaque qui a fait 13 blessés mercredi dans un supermarché de Saint-Pétersbourg en Russie, selon un communiqué diffusé par son organe de propagande Amaq.

«L'attaque qui a visé un centre commercial à Saint-Pétersbourg avant-hier (mercredi) a été menée par un groupe dépendant de l'Etat islamique», indique le communiqué.

Poutine avait qualifié d'acte terroriste l'explosion

Le président russe Vladimir Poutine avait quant à lui qualifié jeudi d'"acte terroriste" l'explosion d'une bombe artisanale qui a fait 13 blessés dans un supermarché de Saint-Pétersbourg, dans un contexte d'inquiétude concernant le retour des jihadistes partis combattre en Syrie.

Tout en assurant n'écarter aucune piste, les enquêteurs ont ouvert une enquête pour "tentative d'homicide" après l'explosion survenue mercredi soir, à quatre jours du réveillon du Nouvel an, dans la deuxième ville de Russie déjà frappée en avril par un attentat meurtrier. "Hier, un acte terroriste a été commis à Saint-Pétersbourg", a déclaré M. Poutine, lors d'un discours au Kremlin au début d'une cérémonie de remise de décorations aux militaires russes qui ont participé à l'opération russe en Syrie.

Le président russe a annoncé avoir ordonné aux services de sécurité du pays (FSB) de "liquider les bandits sur place" au moment de leur arrestation en Russie, "en cas de menace à la vie ou à la santé" des forces de l'ordre. "Il s'agit de ceux qui se préparent à commettre des attentats dans notre pays", a précisé à la presse son porte-parole, Dmitri Peskov.

Dans un communiqué publié dans la nuit de mercredi à jeudi, le Comité national antiterroriste (NAK) a précisé que la bombe artisanale, d'une puissance équivalent à 200 grammes de TNT, avait explosé dans un casier de la consigne du supermarché situé dans un ancien cinéma soviétique. Il a diffusé des images de l'entrée du magasin avec le plafond en partie effondré près des caisses, entourées de débris. Les enquêteurs "cherchent les personnes liées à ce crime", a-t-il souligné.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles