Australie : des œufs de serpent venimeux trouvés dans une cour d'école

Il pourrait s'agir d'œufs de serpent brun, l'un des plus venimeux au monde [WILLIAM WEST / AFP]

Une quarantaine d'œufs de serpent venimeux ont été retrouvés dans une cour d'école dans le sud-est de l'Australie.

Le 20 décembre dernier, les élèves de l'école de Laurieton, une ville côtière de la Nouvelle-Galles du Sud, au sud-est de l'Australie, ont découvert un surprenant trésor dans leur bac à sable : des œufs de serpent.

Comme le rapporte le quotidien australien The Sydney Morning Herald, la zone a immédiatement été fermée pour des questions de sécurité. Des bénévoles de l'association australienne de protection des animaux, Fawna, ont été dépêchés pour fouiller le bac à sable et mettre en sûreté la mystérieuse découverte.

Après trois jours de recherche, 43 œufs ont été récoltés dans sept nids différents. Selon les bénévoles, les œufs auraient pu éclore dans les deux semaines suivantes. 

Des œufs de serpent brun, l'un des plus venimeux au monde

Les sauveteurs attendent d'ailleurs cette éclosion pour en être certain, mais ils assurent qu'il s'agit ici d'œufs de serpents, probablement de serpent brun, considéré comme l'une des espèces les plus venimeuses au monde.

«Le sable était encore frais et meuble et aurait fourni un endroit idéal pour les serpents, pour réguler la température des œufs», a déclaré au journal australien l'une des bénévoles. 

Une fois pondus, les œufs de serpents bruns sont abandonnés par les femelles. À la naissance, les reptiles ne mesurent que quelques centimètres de long mais leur morsure est déjà dangereuse pour l'humain. À l'âge adulte, l'animal peut mesurer jusqu'à deux mètres de long.

L'Australie abrite 20 des 25 serpents les plus venimeux au monde. Plusieurs espèces arrivent à évoluer dans des zones urbaines densément peuplées, notamment le long de la côte est. Selon des estimations officielles, il y a environ 3000 morsures de serpent en Australie chaque année, dont 300 à 500 nécessiteront un traitement anti-venin. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles