Londres : des comportements déplacés et sexistes lors d’un gala de charité

Le Dorchester Hotel à Londres, où a eu lieu le gala de charité. [BEN STANSALL / AFP]

Lors d’un gala de charité londonien organisé au Dorchester Hotel à Londres et réservé aux hommes, des hôtesses auraient été harcelées sexuellement.

Au total, 130 femmes étaient présentes lors de la soirée, pour servir 360 hommes : des politiques, des chefs d’entreprise mais aussi des stars du show-business. Le gala avait pour objectif de collecter des fonds pour différentes causes comme l’hôpital pour enfants «Evelina London», à la renommée mondiale. 

Parmi les prix mis aux enchères, un déjeuner avec Boris Johnson, le ministre britannique des Affaires étrangères, un goûter avec le gouverneur de la Banque d’Angleterre, Mark Carney mais aussi... une «nuit dans un strip club de Soho».

Mais à en croire les révélations, les hommes n’avaient pas la tête au business. Un des invités de 70 ans aurait notamment fait des avances à une jeune hôtesse de 19 ans et lui aurait demandé si elle était prostituée. 

«Au cours de ces six heures, de très nombreuses hôtesses ont été touchées contre leur gré, et reçu des commentaires grossiers ainsi que des invitations répétées à aller dîner dans des chambres privées du Dorchester (…) Une hôtesse raconte qu’un des invités lui a montré son pénis», expliquent deux journalistes du Financial Time, qui se sont faites passer pour des hôtesses. Pourtant, les invités avaient été prévenus dans une brochure qu’aucun geste déplacé ne pourrait être accepté lors de la soirée. 

Selon les journalistes, les hôtesses ont reçu des obligations vestimentaires : elles devaient toutes porter une tenue noire avec des sous-vêtements assortis et des hauts talons.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles