Pays-Bas : Une importante enquête ADN sollicite 21.000 hommes

Test ADN avec prélèvement salivaire[AFP]

Dans le cadre d’une enquête sur le meurtre d’un enfant tué en 1998, la police néerlandaise a prévu de convoquer plus de 21.000 hommes pour un prélèvement d’ADN.

Dans un communiqué, la police néerlandaise a assuré ne jamais avoir arrêté d’enquêter sur l’affaire du petit Nicky Verstappen, mort en août 1998 dans un camp d’été au sud des Pays-Bas dans la réserve naturelle de Brunssummerheide.

Elle a lancé la plus importante enquête ADN réalisée au Pays-Bas. Les objectifs sont de retrouver soit un lien de parenté avec un homme, soit l’ADN correspondant aux traces sur les vêtements de l’enfant.

Ce prélèvement à grande échelle sera effectué sur des hommes âgés de 18 à 75 ans originaires de Heibloem, la ville où résidait Nicky Verstappen. Ils recevront dans les prochaines semaines une lettre les invitant à se soumettre au test ADN de manière volontaire.   

L’Institut médico-légal traitera les échantillons entre six et douze mois. «La police espère que les hommes invités sont disposés à participer à l'enquête. Ils pourront apporter une contribution très importante pour enfin clarifier ce qui est arrivé à Nicky en août 1998.» ont précisé les autorités néerlandaises.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles