Irlande : un référendum sur la libéralisation de l'avortement fin mai

Le Premier ministre irlandais Leo Varadkar a annoncé un référendum sur l'IVG fin mars. Le Premier ministre irlandais Leo Varadkar a annoncé un référendum sur l'IVG fin mars.[Ludovic MARIN / AFP]

L’interdiction de l’avortement pourrait finalement être abrogée en Irlande, à l’issue d’un référendum sur le sujet prévu fin mai.

C'est ce qu'a annoncé, dans la nuit du lundi 29 au mardi 30 janvier, le Premier ministre irlandais Leo Varadkar, à l'issue d'une réunion de plusieurs heures avec ses ministres. Le chef du gouvernement a indiqué qu’il fera campagne en faveur de la libéralisation, tout en reconnaissant qu’il s’agit d’une question «très personnelle» qui nécessitera un débat respectueux.

Totalement interdite jusqu’en 2012, l’IVG a depuis été autorisée dans les cas où la grossesse présente une menace mortelle pour la mère. Un infime assouplissement décidé après le décès d’une femme enceinte, des suites de complications. 

Dans ces conditions, des milliers d’Irlandaises se rendent chaque année à l’étranger pour avorter, notamment au Royaume-Uni. Cette réalité, de plus en plus connue, est l’une des raisons qui pousse l’opinion publique en faveur d’une libéralisation. Dans le dernier sondage sur le sujet, 56% des Irlandais interrogées se disent en effet favorable à un droit à l’IVG sans restriction jusqu’à 12 semaines de grossesse.

Le pays, de tradition très catholique, avait créé la surprise il y a trois ans, en adoptant largement, par référendum, la légalisation du mariage homosexuel.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles