Iran : 29 femmes arrêtées pour avoir enlevé leur voile

De plus en plus d'Iraniennes protestent contre le port du voile, malgré les risques.[Twitter ]

En Iran, une trentaine de femmes ont été arrêtées, jeudi 1er février, après avoir retiré leur voile en public pour protester contre son port obligatoire dans le pays.

Les «29 personnes» ont été «arrêtées et remises à la justice» car elles «perturbaient l’ordre social», selon une information de la police de Téhéran, relayée par les agences Fars, ILNA et Tasnim. 

Une femme avait déjà été arrêtée ce lundi après être montée sur une cabine téléphonique pour enlever son voile en public, selon le Guardian. Et d'autres femmes ont répété le même geste, participant ainsi à un mouvement de protestation qui prend de l'ampleur.

Sur les images publiées sur Twitter, on voit la jeune femme tenir son hijab au bout d'un bâton.

Elle porte un bracelet vert, couleur symbole de la résistance utilisé par le mouvement des libertés civiles en révolte contre le pouvoir des mollahs.

Et des photos d'autres femmes reproduisant son geste circulent désormais sur les réseaux sociaux.

Le mois dernier, une femme avait déja été arrêtée après s'être postée au même endroit, laissant son voile accroché à une branche de l'arbre à côté d'elle. La photo, largement reprise sur les réseaux sociaux, a été republiée ce lundi par le correspondant du New York Times à Téhéran, Thomas Erdbrink.

La jeune femme, Vida Movahed, 31 ans, aurait depuis été libérée, selon l'avocat spécialiste de droits de l'Homme Nasrin Sotoudeh, qui l'a annoncé dimanche via Facebook.

L'identié de la seconde femme n'était pas encore connue, et on ne savait pas ce qui était advenu d'elle après son arrestation.

En Iran, les femmes sont obligées de porter le hijab en public depuis la révolution islamique de 1979. Mais de nombreuses femmes contournent l'interdiction au quotidien. Ainsi, elles ont récemment avancé qu'elles n'avaient pas à porter le voile lorsqu'elles sont dans leur voiture, arguant qu'il s'agissait d'un espace privé.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles