Un cas de grippe aviaire recensé en Chine

Un nouveau cas humain de grippe aviaire a été confirmé en Chine[AFP]

Les autorités chinoises ont confirmé avoir identifié un premier cas humain de grippe aviaire H7N4 dans la province du Jiangsu, à l’est de la Chine.

Une femme chinoise de 68 ans a ressenti des symptômes grippaux le 25 décembre dernier. Admise à l’hôpital le 1er janvier, elle a été libérée quelques semaines plus tard. Le centre de protection de la santé de Hong Kong a déclaré qu'«elle a été en contact de volailles vivantes» avant l'apparition de ses symptômes.

Le risque de propagation est pris très au sérieux par les autorités chinoises qui ont donné des consignes à la population. «Les voyageurs se rendant en Chine ou d’autres régions touchées doivent éviter de fréquenter les marchés humides, les marchés de volailles et les fermes. Ils doivent aussi éviter d’acheter de la volaille vivante ou fraîchement abattue, et éviter de les toucher.» ont-elles expliqué dans un communiqué de presse.

Des souvenirs de l'hiver 2017

La Chine appréhende de revivre le même scénario que celui de l'hiver 2017, où elle avait connu de nombreux morts à cause du virus H7N9, souche de la grippe aviaire. L’an dernier à la même période, plus de 100 personnes avaient été victimes du virus grippal. Ces derniers avaient «été en contact de volailles infectées ou d’environnement contaminés» selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Le risque de mutation et de propagation du virus grippal est d'autant plus amplifié par la taille du marché de la volaille en Chine. Selon un rapport de 2014, l’Empire céleste est le deuxième plus grand consommateur et le troisième producteur de volaille au monde.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles