Japon : Sony lance des taxis gérés par l’intelligence artificielle

[Taro KARIBE / AFP]

Sony a annoncé, mardi 20 février, vouloir lancer au Japon une plateforme de covoiturage gérée par une intelligence artificielle (IA).

Sony veut avoir recours à l’IA pour prévoir le trafic, la météo ou encore les événements locaux. Il y aurait ainsi, par exemple, plus de taxis à la sortie de concerts ou de matchs sportifs.

Sony entend lancer la plateforme au printemps 2018 en partenariat avec six compagnies de taxis dont Daiwa Motor Transportation. Ces dernières possédent plus de 10.000 taxis à Tokyo.

Un système très reglementé 

Au Japon, les chauffeurs de taxi doivent détenir des licences spéciales, un système qui empêche Uber de s’installer dans la capitale. Actuellement, les applications de covoiturage mettent en relation les clients avec seulement des chauffeurs licenciés et non des chauffeurs non professionnels.

Sony sera en concurrence avec Toyota qui a lancé son application Japan Taxi, basée elle aussi sur l’intelligence artificielle. Le marché est très convoité, le chiffre d’affaires du secteur était estimé par Capgemini à 25 milliards de dollars en 2016.

L'annonce de Sony intervient juste avant que le directeur général d’Uber, Dara Khosrowshahi, en visite actuellement en Asie, ait déclaré que son entreprise souhaitait former davantage de partenariats avec les compagnies de taxis japonaises. Uber a indiqué vouloir s’associer notamment avec la compagnie de taxis Daiichi Koutsu Sangyo dans plusieurs villes du pays.

Selon Blomberg, Dara Khosrowshahi, qui a rejoint Uber en août dernier, aurait déclaré que le Japon était une «opportunité incroyable» mais que l’approche précédente de l’entreprise «n’a pas réellement fonctionné».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles