L’Iran veut introduire sa propre cryptomonnaie

Reste à voir si ce projet iranien est viable. [JACK GUEZ / AFP]

De nouvelles déclarations suggèrent que la banque centrale iranienne est en train de développer une crypto-monnaie qui serait administrée par le gouvernement de l'Etat.

Le ministre des Technologies de l'information et de la communication, MJ Azari Jahromi, a fait cette annonce sur Twitter mercredi après une réunion avec le conseil d'administration de la banque.

Il a évoqué une réunion au cours de laquelle «les monnaies numériques basées sur la [blockchain]» ont été discutées, avant de préciser qu'il a été décidé «de mettre en œuvre la première monnaie numérique basée sur le cloud en utilisant la capacité de l'élite du pays».

Mardi, de son côté, le gouvernement du Venezuela - qui à l'instar de l'Iran est la cible des sanctions financières et économiques américaines - a également lancé sa propre crypto-monnaie, appelée le pétro.

Reste à voir si ce projet iranien est viable. S'il est exécuté sous les auspices de la Banque centrale d'Iran, ce serait la dernière étape de création d'une monnaie numérique soutenue par l'État. Un certain nombre de banques centrales, y compris celles de Singapour, de Chine et du Royaume-Uni, entre autres, ont elles aussi fait des recherches en ce sens.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles