Kenya : ils opèrent le cerveau du mauvais patient

Le patient opéré avait été hospitalisé pour soigner un simple traumatisme crânien. [QUENTIN TYBERGHIEN / AFP]

Quatre membres du personnel médical d'un hôpital de Nairobi, au Kenya, ont été suspendus après avoir pratiqué une opération du cerveau sur le mauvais patient. 

Deux hommes inconscients avaient été transportés au Kenyatta National Hospital ce dimanche 25 février, comme l'a rapporté le Daily Nation. L'un devait être opéré pour évacuer une caillot sanguin coincé dans le cerveau, tandis que le deuxième devait être soigné pour un traumatisme crânien. 

Mais au moment de leur admission à l'hôpital, l'équipe médicale a échangé les étiquettes qui figuraient sur les blouses des deux patients. Celui qui souffrait d'un traumatisme crânien s'est ainsi retrouvé dans la salle d'opération, sous le scalpel du neurochirurgien. 

Une erreur découverte au bout de deux heures de chirurgie

Selon le Daily Nation, les médecins se sont rendus compte de l'erreur deux heures après le début de l'opération, quand ils ont découvert qu'aucun caillot sanguin n'entravait le bon fonctionnement du cerveau du patient. 

Suite à cette faute, l'hôpital kényan a suspendu quatre membres de son personnel, dont deux infirmiers, un neurochirurgien et un anesthésiste. Un source anonyme a toutefois précisé au Daily Nation que «l'équipe qui se trouvait dans la salle d'opération ne pouvait pas savoir qu'elle opérait la mauvaise personne parce que cette dernière était inconsciente». 

Malgré cette grave confusion, les deux patients sont en bonne santé. Celui qui devait, à l'origine, subir l'opération du cerveau a même vu son état s'améliorer, si bien qu'il ne devrait finalement pas passer sur le billard. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles