Russie : la candidate de l'opposition Ksenia Sobtchak agressée dans la rue

Ksenia Sobtchak lors d'une manifestation le 25 février dernier à Moscou. [AFP / YURI KADOBNOV]

Proche de l'opposition libérale, Ksenia Sobtchak, la candidate à l'élection présidentielle russe du 18 mars, a affirmé ce dimanche avoir été agressée dans la rue à Moscou par un individu.

«Un homme vient de m'attaquer. Il m'a bousculée et je suis tombée. Il m'a aspergée avec quelque chose en criant ‘C'est pour Jirinovski‘. Nous avons appelé la police», a ainsi écrit Ksenia Sobtchak sur Twitter.

La police a indiqué avoir interpellé l'agresseur présumé, précisant que le liquide était en réalité de l'eau.

La semaine passée, Sobtchak avait jeté un verre d'eau au visage du candidat d'extrême-droite Vladimir Jirinovski lors d'un débat télévisé, après que celui-ci l'a copieusement insultée.

Une rare dureté contre Poutine

Ex-vedette de la télévision, symbole de la jeunesse dorée et abhorrée par une majorité de Russes, Ksenia Sobtchak, 36 ans, est créditée de 1,6% d'intentions de vote.

Mais, elle constitue l'une des rares surprises de cette présidentielle où la réélection de Vladimir Poutine semble jouée d'avance. Sobtchak, devenue ces dernières années intervieweuse indépendante, a émis des critiques d'une rare dureté contre l'homme fort de Moscou.

Vladimir Poutine sera opposé à sept candidats lors de la présidentielle, mais pas à son principal opposant Alexeï Navalny, déclaré inéligible.

La candidature de Navalny a en effet été rejetée en raison d'une condamnation en justice qu'il a dénoncée comme orchestrée par le Kremlin.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles