Vers une taxation des ventes des Gafa dans l'UE entre «2% et 6%»

Bruno Le Maire voit en ce texte «une avancée considérable».[ERIC PIERMONT / AFP]

Dans une interview accordée au Journal du Dimanche, Bruno Le Maire défend une prochaine directive européenne qui projette de taxer les géants du numérique («Gafa») entre «2% et 6%» de leur chiffre d'affaires en Europe.

«C'est un point de départ. Je préfère un texte applicable très vite plutôt que des négociations interminables. On l'améliorera par la suite», explique le ministre français de l'Économie et des Finances au JDD.

Cette directive «sera dévoilée dans les semaines qui viennent», et a été lancée par une initiative commune à la France, l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie en septembre dernier.

Bruno Le Maire, qui voit en ce texte «une avancée considérable», estime que les résistances en Europe pour une nouvelle taxation faiblissent et que «les dirigeants des Gafa eux-mêmes comprennent que le système n'est pas tenable».

De fait, depuis des années, la France et d'autres états membres de l'Union cherchent à mettre en place un système de taxation plus efficace contre les géants de l'internet tels que Google, Amazon, Facebook et Apple, surnommés les «Gafa», dont les bénéfices en Europe sont déclarés dans des pays à la fiscalité accommodante, comme l'Irlande ou le Luxembourg.

La Commission européenne estime ainsi que le taux d’imposition effectif sur le bénéfice des colosses du numérique dans l'UE est en moyenne de 9%, contre plus de 20% pour les entreprises traditionnelles.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles