Un triathlète se fait braquer, les voleurs tentent de scier ses jambes

Les agresseurs ont pris la fuite au passage d'une patrouille de sécurité. (Image d'illustration)[ARIS MESSINIS / AFP]

Mhlengi Gwala, triathlète sud-africain, a été victime d’une terrible agression près de Durban lorsque les membres d’un gang ont tenté de lui scier les jambes.

Les faits se sont produits mars vers 3h du matin, alors que le sportif participait à un entraînement de cyclisme. Des inconnus ont fait irruption sur son passage et l’ont attaqué. Mhlengi Gwala «a pensé qu’ils voulaient le voler, alors il leur a offert son téléphone portable et de l’argent», a expliqué l’un de ses sponsors Sue de la Porte, cité par la presse locale

Mais ce n’est pas de l’argent que cherchaient visiblement les agresseurs. Ils ont en effet entrepris de couper les jambes du triathlète, pour une raison qui reste inconnue. «Deux types tenaient le haut de son corps pendant que l’autre lui sciait la jambe. Je pense qu’ils sont arrivés jusqu’à l’os et n’ont pas pu aller plus loin. Ils ont alors essayé de couper l’autre», rapporte l’un de ses amis. Le gang a finalement pris la fuite au passage d’une patrouille de sécurité.

Mhlengi Gwala devait être opéré ce mercredi. L’équipe médicale ne s’est pas prononcée officiellement sur l’ampleur des blessures et les éventuelles séquelles.

Henri Schoeman, triathlète médaillé de bronze aux Jeux de Rio, a fait part de son soutien à Mhlengi Gwala sur Twitter.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles