Iran : Deux ans de prison pour une femme qui a enlevé son foulard en public

De plus en plus d'Iraniennes protestent contre le port du voile, malgré les risques.[ATTA KENARE / AFP]

Une femme iranienne qui avait retiré son voile en public pour protester contre une loi qui oblige le port du hijab a été condamnée à deux ans de prison dont trois mois fermes.

La femme, qui n’a pas été officiellement nommée, a été reconnue coupable d’avoir «encouragé la corruption morale», a déclaré le procureur général de Téhéran, Abbas Jafari Dolatabadi, qui a ajouté que l'accusée a «besoin d’un traitement médical à long terme et doit être examinée par un psychiatre». Le procureur souhaite même faire appel du jugement et demander que la peine d'emprisonnement soit effectuée entièrement.

Une trentaine de femmes arrêtées pour avoir retiré leur voile

Une trentaine de femmes ont été arrêtées ces dernières semaines pour avoir retiré leur voile en public, avant de le brandir de manière ostentatoire. Elles ont été libérées, pour la plupart, sous caution mais sont toujours poursuivies par la justice.

Le mouvement avait été lancé en décembre par une jeune femme à Téhéran. Sa photo avait été largement diffusé sur les réseaux sociaux, et elle était devenue le visage des manifestations qui avaient ensuite eu lieu à travers tout le pays.

Depuis la révolution iranienne en 1979, les femmes iraniennes ou étrangères ont l’obligation de sortir la tête voilée et le corps couvert d’un vêtement long.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles