Canada : une première personne noire sur un billet de banque

Viola Desmond, la «Rosa Parks canadienne», devient la première personne noire à paraître seule sur une monnaie canadienne. [Capture d'écran Youtube/Banque du Canada]

La Banque du Canada a dévoilé, le 8 mars, un nouveau billet de 10 dollars rendant hommage à Viola Desmond, la «Rosa Parks canadienne». Elle devient la première personne noire à paraître sur une monnaie canadienne, et la deuxième femme, après la reine Elisabeth II, à figurer sur un billet de banque.

Ce billet inédit montrera la militante pour les droits des Noirs Viola Desmond, qui avait refusé, le 8 novembre 1946, dans un cinéma de la Nouvelle-Ecosse, de quitter le parterre réservé aux Blancs pour gagner le balcon, réservé aux Noirs.

Traînée hors du cinéma par la police, elle avait été arrêtée puis emprisonnée durant 12 heures, avant d'écoper d'une amende. Près de 10 ans plus tard, dans un bus de l'Alabama aux États-Unis, Rosa Parks effectuera le même geste militant. Viola Desmond a été sélectionnée après un appel de candidatures pour qu'une femme canadienne emblématique apparaisse sur un billet de banque remanié, a indiqué la Banque du Canada dans un communiqué.

Le tout premier billet «à la verticale»

Viola Desmond, qui est décédée à New York en 1965 à l’âge de 50 ans, était née à Halifax. Le billet de polymère, qui est le tout premier orienté «à la verticale», met à l'honneur un portrait de Viola Desmond sur une carte historique du quartier North End de Halifax où elle a vécu ; le verso montre le Musée canadien des droits de la personne, à Winnipeg. Il sera émis «vers la fin de 2018», indique la banque.

Le Journal de Montréal détaille les autres éléments caractéristiques de ce billet : on peut y voir notamment une plume d’aigle, symbole de valeurs comme la vérité, la puissance et la liberté aux yeux des Premières Nations ; un extrait de la Charte canadienne des droits et libertés ; des feuilles de laurier, symbole de justice dans l’Antiquité, et des reflets métalliques dans une illustration du dôme de la Bibliothèque du Parlement

Un message fort envoyé

Russell Grosse, directeur du Centre culturel des Noirs de la Nouvelle-Écosse, estime que «ce signe d'appartenance de la communauté afro-canadienne était attendu depuis longtemps». «Le lancement de ce billet envoie un message fort aux gens d'origine africaine : le Canada nous accepte enfin. Nous faisons partie de ce pays», a-t-il soutenu.

Pour le directeur, la ségrégation raciale a marqué l'histoire de la Nouvelle-Écosse, même si les Canadiens ne veulent pas toujours le reconnaître. «Beaucoup d'Afro-Canadiens l'ont déjà vécue», explique-t-il. Le billet à l'effigie de Viola Desmond est d'autant plus important pour cette communauté. «C'est une histoire remarquable : cela démontre à quel point la société a changé.»

Celle qu'on surnomme la Rosa Parks du Canada a reçu des excuses posthumes et un pardon en 2010 pour son arrestation et sa condamnation. Son portrait a figuré sur un timbre canadien, et un ferry ainsi qu'une rue ont été baptisés de son nom à Halifax. Toronto songe à nommer un parc à sa mémoire, et Montréal pense à lui offrir une rue.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles