Royaume-Uni : qu'est-ce que la fake news des oeufs de Pâques ?

La marque de chocolat britannique Cadburry est régulièrement accusée d'avoir retiré le mot Pâques de ses publicités pour s'attirer une clientèle de confession musulmane. [AFP - Archives]

A l'approche de la fête de Pâques, une fake news, pourtant plusieurs fois démontée, refait surface outre-Manche. Cette rumeur tenace concerne les oeufs en chocolat.

En ligne de mire, la marque de chocolat britannique Cadburry, accusée d'avoir retiré le mot Pâques de ses publicités pour s'attirer une clientèle de confession musulmane, comme le rapporte le journal Ouest France

Le 27 février dernier, l'entreprise avait été explicitement attaquée par un internaute sur ce point, la forçant à démentir l'information dans un tweet :

«C'est faux ! Nous utilisons le mot Pâques dans notre marketing et dans notre communication depuis plus de 100 ans et nous continuons à le faire dans notre gamme pour Pâques de 2018. Nous renouvelons souvent nos emballages pour rester au goût du jour. Cette année, nous avons fait une refonte pour le printemps sur laquelle le mot Pâques est encore plus visible.»  

D'autres twittos, sympathisants d'extrême droite, ont aussi appellé à boycotter le chocolatier auquel ils reprochent de produire des chocolats «halal». Il s'agirait, là aussi, d'une manière de conquérir le marché des consommateurs musulmans.

Des nouveaux chocolats «halal» dénoncés

Cadburry a de nouveau répondu à ces accusations dans un tweet daté du 5 mars en précisant commercialiser des chocolats végétariens convenant également au régime des musulmans, mais sans qu'ils ne soient certifiés «halal».

Le parti eurosceptique et anti-immigration UKIP s'est également emparé de la fake news, comme en témoigne un tweet publié lundi 26 mars :

«C'est incroyable que, dans cette société si politiquement correcte, nous ne pouvions plus appeler un oeuf de Pâque, oeuf de Pâque.»

D'aprè Ouest France, la rumeur aurait été lancée en mars 2016 par le tabloïd Daily Star. L'article en question affirmait que la marque avait enlevé le mot Pâques de ses contenus promotionnels «pour ne pas offenser les autres religions». Toujours selon le quotidien, même la cheffe du gouvernement britannique, Theresa May, aurait qualifié d'«absolument ridicule» le changement présumé des publicités Cadburry. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles