Licencié par Trump, il récolte 550.000 dollars pour ses frais de justice

L'ex-numéro 2 du FBI a réussi à recueillir 550.000 dollars de don pour sa défense juridique. [Pete Marovich / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Andrew McCabe, l'ex-directeur adjoint du FBI, qui avait été licencié vingt-six heures avant de prendre sa pré-retraite en mars dernier, a reçu 550.000 dollars de dons pour l'aider à payer ses frais de justice.

En quatre jours, le triple de l'objectif initial de la cagnotte GoFundMe, alors fixé à 150.000 dollars, a été atteint. La porte-parole de l'ex-numéro deux des services de renseignements, Melissa Schwartz, a expliqué que la collecte cesserait dès le lundi 2 avril à 19h (heure locale).

Dans un communiqué, Andrew McCabe a exprimé sa surprise face à l'élan de solidarité dont il a fait l'objet. «J'espère que nos efforts, alimentés par cet incroyable soutien, encourageront les autres [personnes visées par Donald Trump, ndlr] à se défendre et à se battre pour la vérité», a-t-il ajouté.

À la tête de l'enquête sur l'ingérence russe, Andrew McCabe s'est dit prêt à tenir tête pour prouver qu'il a été «traité de manière injuste» et «humiliante» par l'administration de Donald Trump.

La cagnotte GoFundMe lui permettra en effet de financer sa défense juridique dans le cadre de potentielles plaintes et auditions sur les enquêtes qu'Andrew McCabe supervisait. 

Andrew McCabe, la bête noire de Donald Trump

Longtemps pointé du doigt par le président américain, Andrew McCabe est l'un des protagonistes qui enquêtent sur l'ingérence russe durant la campagne présidentielle. En janvier dernier, il s'est dit être la cible d'une guerre du gouvernement après avoir démissionné de son poste. Il était toutefois resté comme employé du FBI.

Le secrétaire général de la Justice, Jeff Sessions, a cédé à la pression de Donald Trump en limogeant Andrew McCabe. Raison invoquée : «une mauvaise conduite». A l'époque, le président américain n'avait pas raté l'occasion de féliciter la décision de son administration sur Twitter.

«Andrew McCabe VIRÉ, une superbe journée pour les hommes et les femmes qui travaillent au FBI - une superbe journée pour la démocratie. Le complice James Comey [ancien directeur du FBI lui aussi limogé, ndlr] était son patron et il a fait en sorte que McCabe prenne le relais [de ses enquêtes sur l'ingérence russe, ndlr]. Il était informé de tous les mensonges et de la corruption au plus haut niveau du FBI!», avait-il tweeté en janvier dernier.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles