Japon : une employée enceinte priée de présenter ses excuses à son patron

Suite à la parution de la lettre, de nombreux Japonais ont témoigné de leur soutien auprès du couple.[YOSHIKAZU TSUNO / AFP]

Au Japon, l'employée d'une crèche privée a récemment été réprimandée par son patron pour être tombée enceinte.

Selon lui, elle a fait preuve d'«égoïsme» en ne respectant pas le calendrier de grossesse de son entreprise, révèlent nos confrères du Telegraph.

La crèche a en effet mis en place un système de rotation qui attribue à chaque employée une période au cours de laquelle elle a le droit de se marier et de tomber enceinte. Et selon le règlement, chacune doit attendre son tour, et ne surtout pas prendre la place d'une collègue plus haut placée.

Une société «rétrograde»

Le conjoint de la femme réprimandée, dont l'identité n'est pas connue, a adressé une lettre ouverte au journal Mainichi Shimbun, dans laquelle il fustige une société «rétrograde». Il explique qu'un entretien avec le directeur de l'entreprise a été organisé, au cours duquel sa compagne et lui ont dû présenter leurs excuses pour cette grossesse inattendue.

Suite à la parution de la lettre, de nombreux Japonais ont témoigné de leur soutien auprès du couple, et plusieurs femmes ont raconté avoir subi des pressions similaires. Il semblerait que ce type de planning ne soit pas rare dans les entreprises japonaises.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles