Un élu américain sort une arme chargée en pleine réunion publique pour montrer qu'elle est inoffensive

«J’ai simplement démontré que les armes à feu en elles-mêmes ne sont pas le problème», s'est justifié Ralph Norman [Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Une scène surréaliste s'est jouée, ce vendredi, lors d'une réunion publique organisée dans un restaurant de Caroline du Sud.

Ralph Norman, un membre de la Chambre des représentants américaine, a brandi une arme à feu chargée pour légitimer sa position sur le sujet. C'est ce que rapporte le journal local Post and Courrier.

«Je ne vais pas être comme Gaby Giffords», a déclaré le républicain en faisant référence à une ancienne élue blessée pendant une fusillade en Arizona. «Quiconque veut me tirer dessus a plutôt intérêt à bien savoir tirer sans quoi je riposterai», a ajouté l'homme, semblant insinuer que Gaby Griffords aurait pu se protéger si elle avait été armée. 

Si cette dernière a survécu à l'attaque datée de 2011, elle en garde un handicap. La femme politique milite contre le port des armes à feu depuis cet épisode. 

Une simple démonstration

Ralph Norman a donné des explications quant à son geste, dans un communiqué. «J’ai simplement démontré que les armes à feu en elles-mêmes ne sont pas le problème», s'est-il justifié. 

Le mari de Gaby Giffords, Mark Kelly, ancien astronaute de la Nasa, a défendu son épouse. «Le représentant Norman a raison - il n’est pas Gabby Giffords. Et ce dont ce pays a besoin, c’est d'avoir davantage de leaders comme Gabby Giffords», a-t-il déclaré dans un communiqué.

«Les Américains sont de plus en plus confrontés à un choix difficile entre des leaders comme Gabby, qui travaillent dur ensemble pour trouver des solutions aux problèmes, ou des extrémistes comme la NRA (la National Rifle Association, puissant lobby des armes à feu, ndlr) et le représentant Norman, qui recourent à des tactiques d’intimidation et perpétuent la peur», ajoute l’ancien astronaute. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles