Un Syrien bloqué depuis un mois dans un aéroport malaisien

Hassan al-Kontar est rentré pour la dernière fois en Syrie, en 2008.[MANAN VATSYAYANA / AFP]

Hassan al-Kontar, un Syrien de 36 ans, est bloqué depuis le 7 mars dernier dans l'aéroport international de Kuala Lumpur (Malaisie). Il raconte son quotidien en vidéos sur les réseaux sociaux.

Il s'était installé en 2006 aux Emirats arabes unis après avoir refusé de faire son service militaire, rapporte le Guardian. Après l'éclatement du conflit syrien, il perd son permis de travail. Menacé d'expulsion, il décide de se rendre en Malaisie en janvier 2017.

«Ce n'est pas ma guerre»

Hassan al-Kontar a tenté de se rendre en Equateur en passant par le Cambodge, mais il y est arrêté et renvoyé en Malaisie, qui lui refuse également l'entrée dans son territoire. Mais il est pour lui hors de question de retourner en Syrie, pays dans lequel il a mis les pieds pour la dernière fois en 2008 pour rendre visite à sa famille. «Je ne veux pas prendre part à ce conflit, je ne veux tuer personne, a-t-il expliqué. Je ne veux pas non plus être tué. Ce n'est pas ma guerre.»

Coincé dans l'aéroport de Kuala Lumpur, le Syrien raconte dans ses vidéos être contraint de se laver et de nettoyer sommairement ses vêtements dans les toilettes du terminal, «après minuit, (quand) il y a moins de monde». Il est également obligé de dormir sur un matelas de fortune.

Hassan al-Kontar espère grâce à ses vidéos postées sur Twitter trouver de l'aide et être accueilli légalement dans un pays où il pourra travailler.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles