Un boxeur pro-Trump, qui portait un motif «mur de briques» sur son short, battu par un Mexicain

Le boxeur américain a été mis K.O. par son adversaire mexicain. [Capture d'écran Youtube]

«L'éclair» Rod Salka pensait avoir trouvé une idée lumineuse en affichant ses convictions pro-Trump sur le ring. Mais il a été mis K.O. par son adversaire mexicain lors d'un combat de boxe. 

La rencontre se déroulait en Californie, Etat frontalier du Mexique, ce jeudi 12 avril. Le boxeur américain, âgé de 35 ans, affrontait Francisco «El Bandido» Vargas. 

Et dans l'espoir de frapper son adversaire mexicain au sens propre comme au sens figuré, le boxeur partisan de Donald Trump s'était affublé d'un short aux couleurs du drapeau américain, sur lequel figurait un motif représentant le mur promis par le président entre les Etats-Unis et le Mexique, ainsi que le slogan «America First». 

Peut-être renforcé par ce message politique flagrant sur le ring, «El Bandido» a terrassé son adversaire, le mettant K.O. au cinquième round. Un défaite qui est rapidement devenue virale sur les réseaux sociaux, pour la plus grande joie des opposants de Donald Trump

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles