Le cinéaste italien Vittorio Taviani est mort à l'âge de 88 ans

Vittorio Taviani s'est éteint à l'âge de 88 ans. [GERARD JULIEN / AFP]

Vittorio Taviani avait réalisé, avec son frère Paolo, de nombreux longs-métrages restés dans les mémoires, notamment «Padre Padrone», Palme d'Or du Festival de Cannes en 1977.

«Le cinéma est ma vie parce que sinon je serais seulement un fantôme et tous les rapports avec les autres se dissoudraient dans le brouillard», disait Vittorio Taviani, indissociable de son frère Paolo, de deux ans son cadet.

Un tandem qui aura écrit parmi les plus belles pages du cinéma italien avec des œuvres comme «La nuit de San Lorenzo», Grand Prix à Cannes en 1982, ou «César doit mourir», Ours d’or à Berlin en 2012, et donc «Padre Padrone», Palme d'Or du Festival de Cannes en 1977.

Né le 20 septembre 1929 à San Miniato en Toscane (centre de l'Italie), Vittorio était âgé de deux ans de plus que son frère Paolo, avec qui il a formé un duo quasi unique dans l'histoire du cinéma. Fortement inspirés par le maître du néo-réalisme Roberto Rosselini, les deux frères, fils d'un avocat antifasciste, se sont intéressés dès le début de leur carrière, dans les années 1960, aux thèmes sociaux.

«C'est un jour triste pour la culture, un des plus grands maîtres de notre cinéma s'en va», a déclaré dans un communiqué le ministre italien de la Culture, Dario Franceschini.

«Don, bonté, humilité. Classe. L'homme à la casquette, qui le distinguait de Paolo. Je peux dire avec Scola : "nous nous sommes tant aimés". La nuit de San Lorenzo est leur chef d'oeuvre», a réagi sur Twitter Gilles Jacob, ancien président du festival de Cannes.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles