95% de la population mondiale respire de l'air dangereux

La pollution de l'air est l'une des principales causes de mortalité dans le monde.[FRED DUFOUR / AFP]

La statistique est alarmante. plus de 95% de la populaiton mondial respire de l'air dangereux pour la santé, selon une étude publiée par le Health Effects Institute et rapportée par le Guardian.

La pollution de l'air est ainsi devenue la quatrième cause de mortalité dans le monde, après l'hypertension, la nourriture et le tabac. Elle aurait ainsi été responsable d'environ 6 millions de morts l'année dernière, augmentant les risques de crise cardiaque, de cancer du poumon et de maladies pulomnaires, ainsi que d'accident vasculaire cérébral. 

Et la situation est d'autant plus grave que les plus pauvres sont les plus exposés à de l'air de mauvaise qualité, l'écart entre les pays les plus et les moins pollués ne cessant de s'accroître. Si les populations vivant dans les villes des pays en développement sont les plus exposées, celles vivant à la campagne le sont aussi à l'intérieur de leurs logements, en raison de des combustibles utilisés pour cuisiner et se chauffer (charbon, bois, fuel...). 2,6 millions de personne seraient ainsi exposées à ce type de pollution. 

La pollution liée aux transports en augmentation

Alors que les pays les plus riches ont pris ces dernières années des mesures pour lutter contre le problème, de nombreux pays en développement ont connu une aggravation de la situation alors que leur croissance économique connaissait une forte progression. 

Si la pollution liée à la combusion a baissé ces dernières années - 3,6 million de personnes y étaient exposées dans les années 1990 contre 2,4 million aujourd'hui - la pollution liée aux transports à elle augmenté. Le diesel contribue ainsi largement au problème dans les pays développés, mais dans les pays plus pauvres les véhicules souvent anciens s'avèrent également très polluants. 

Mais la situation n'est pas désespérée, comme le souligne le Guardian, un pays comme la Chine ayant pris des mesures fortes pour lutter contre la pollution de l'air, devenue un véritable fléau dans des villes comme Pékin.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles