Décès du DJ Avicii : la police écarte la «piste criminelle»

Le jeune DJ suédois souffrait de problèmes de santé. [Mike Lawrie / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

L'enquête sur les circonstances du décès d'Avicii, le célèbre DJ suédois, se poursuit à Oman. Les enquêteurs ont annoncé ce samedi 21 avril que la piste criminelle avait été écartée. 

Moins de 24h après sa disparition, le corps de cette star mondiale de la musique électro, âgée de 28 ans, a été autopsié deux fois. La police locale a affirmé à l'AFP détenir «toutes les informations sur la mort» de l'artiste, mais «refuse de les rendre publiques pour des raisons de confidentialité», à la demande de la famille, a précisé cette source sous couvert d'anonymat. 

Reconnu pour son talent dans le monde entier, Tim Bergling, de son vrai nom, a été retrouvé sans vie ce vendredi 20 avril à Mascate (capitale du Sultanat d'Oman). Il y séjournait pendant quelques jours avec des amis. 

Avicii souffrait de problèmes de santé depuis quelques années, dont une pancréatite due à une consommation excessive d'alcool et de boissons énergisantes. En 2014, il avait été contraint d'annuler plusieurs représentations pour subir une ablation de la vésicule biliaire et de l'appendice. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles