Débordé de travail, un facteur de Brooklyn a gardé 17.000 courriers en dix ans

Employé du service postal de Brooklyn, Aleksey Germash a dissimulé 10.000 courriers en 10 ans.[SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Un employé du service postal de Brooklyn (New York) a dissimulé 17.000 courriers en plus de dix ans parce qu’il était «dépassé» par le nombre de lettres à livrer.

Le facteur en question, Aleksey Germash, a assuré aux enquêteurs qu’il s’était, tout au long de cette décennie, «assuré de livrer le courrier important».

L’alerte avait été donnée suite à la découverte à Brooklyn d’un véhicule contenant près de vingt sacs postaux remplis de courriers non-livrés. Une rapide enquête des forces de l’ordre leur indique que l’employé postal de Brooklyn qui habite le plus près du lieu de stationnement du véhicule est Aleksey Germash.

Interrogé par les enquêteurs, ce dernier a rapidement reconnu les faits, assurant qu’il avait fait le choix de dissimuler ces lettres en raison du nombre colossal de courriers à distribuer chaque jour.

Au fil de l’enquête, les policiers prennent alors la mesure de l’affaire. Dans le véhicule du suspect, ils découvrent 10.000 courriers non livrés, 6.000 dans son appartement, et encore 1.000 dans son casier de travail. Aleksey Germash a été libéré sous caution contre 25.000 dollars. Lui et son avocate se sont jusqu’à présent refusés à tout commentaire.  

Ce genre de cas n’est pas isolé aux Etats-Unis puisque, comme le rappelle le New York Times, qui rapporte cette affaire, le service postal américain aurait déjà enquêté sur 1.364 cas similaires, et arrêté 409 employés entre octobre 2016 et septembre 2017.  En 2014, à Brooklyn déjà, un facteur avait été arrêté après avoir dissimulé 40.000 courriers sur neuf ans.  

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles