Mexique : plus de 7.000 assassinats en trois mois

Ces derniers mois, de nombreux états pourtant épargnés par la criminalité ont connu un sursaut de violence[Ulises Ruiz / AFP]

Depuis janvier dernier, le Mexique a déploré 7.667 assassinats, soit une hausse de 20%, en comparaison avec la même période, un an plus tôt, qui en avait enregistré 6.406. 

2.549 morts violentes ont été comptabilisées pour le mois de janvier 2018, et 2.389 en février, précise le rapport publié ce dimanche, et consulté par l'AFP.

Depuis les douze derniers mois, de nombreux états pourtant jusqu'alors épargnés par la criminalité, ont connu un sursaut de violence. Aujourd'hui, Guanajuato (qui se situe dans le centre du pays) est le plus touché, avec 741 assassinats entre janvier et mars. Il est suivi de près par l'état de Guerrero (dans le sud), qui a connu 651 victimes et celui de Mexico (dans le centre), où 602 personnes ont perdu la vie.

Plus de 200.000 morts en onze ans

Depuis décembre 2006, au moment où le gouvernement a lancé une opération militaire anti-drogue, plus de 200.000 morts ont été répertoriées, selon les chiffres officiels, qui ne précisent pas combien de cas sont directement liés au narcotrafic.

Cette violence s'inscrit dans un contexte de prolifération de cellules liées au trafic de drogues, mais s'explique aussi par de nombreux vols de combustible, des enlèvements, des extorsions et autres délits criminels. Aussi, le Mexique se trouve actuellement en pleine effervescence électorale : les élections fédérales se tiendront le 1er juillet 2018. Un nouveau président sera élu pour un mandat de six ans, et les deux chambres du Congrès seront renouvelées avec les législatives. Et parmi les dernières victimes de ces derniers mois, figurent de nombreux élus locaux, notamment des candidats. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles