Tout savoir sur Mount Vernon, lieu du dîner entre Donald Trump et Emmanuel Macron

Mount Vernon, demeure du premier président des Etats-Unis, George Washington, accueillera le dîner privé entre les couples Macron et Trump.[SAUL LOEB / AFP]

Donald Trump a choisi Mount Vernon comme lieu d’accueil pour un diner privé avec son homologue français et leurs épouses respectives, au premier jour de la visite d'Etat d'Emmanuel Macron aux Etats-Unis. Demeure du premier président américain, George Washington, Mount Vernon est un symbole fort de l’amitié franco-américaine.

Ce lieu historique, situé à une vingtaine de kilomètres de la Maison Blanche est un site touristique prisé, qui accueille chaque année près d’un million de visiteurs.

Demeure principale de Georges Washington, héros de la guerre d'indépendance et premier président des Etats-Unis, pendant quarante ans, Mount Vernon est un symbole important pour les américains et leurs présidents.

«C'est un endroit tout à fait particulier où l'on se sent marcher sur les traces de Washington, des leaders de la révolution», commente ainsi Susan Schoelwer, conservatrice à Mount Vernon, auprès de l’AFP. Georges Washington y est même enterré, au coté de sa femme Martha.

Avant Emmanuel Macron, d’autres Etat avaient eu l’honneur d’une invitation à Mount Vernon, notamment Nicolas Sarkozy en 2007, ou le président pakistanais Muhammad Ayub Khan en 1961. Une visite particulièrement marquante puisque le dîner avait été organisé par Jackie Kennedy en personne, et s’était déroulé sur la pelouse est, avec vue direct sur le fleuve Potomac.

Dans l’histoire des relations entre la France et les Etats-Unis, cette demeure a également joué un rôle primordial. «Les Washington étaient réputés pour leur hospitalité et beaucoup de visiteurs reçus pendant ces années venaient de France. Le plus célèbre étant le marquis de La Fayette», rappelle Susan Schoelwer.

«Comme son fils adoptif»

Le héros français de la guerre d'indépendance américaine «est devenu si proche de Washington qu'il était comme son fils adoptif», poursuit-elle. Le marquis de La Fayette, emprisonné durant la révolution française, enverra même son fils, George Washington La Fayette, se réfugier à Mount Vernon.

Symbole de cette amitié entre les deux hommes, la clé de la prison de la Bastille, envoyée par La Fayette à Washington peu de temps après le début de la Révolution française, «au nom du peuple français», est toujours accrochée à l’intérieur de la demeure.

Depuis cette époque, de nombreuses personnalités politiques françaises ont été reçues à Mount Vernon. Ainsi, Valéry Giscard d'Estaing et Nicolas Sarkozy ont été reçus par les présidents Gerald Ford et George W. Bush. Georges Clemenceau, Aristide Briand, le maréchal Joffre, le maréchal Pétain et le Général de Gaulle se sont aussi rendus à Mount Vernon.

En 1985, l'explorateur Jacques Cousteau y a même célébré son soixante-quinzième anniversaire avec plus de 2.000 invités.

Le lieu choisi revêt donc une importance symbolique particulière pour les deux pays, dans un contexte diplomatique particulier, quelques jours après les frappes en Syrie et alors que la France et les Etats-Unis sont en désaccords sur de nombreux sujets brûlants, de l’accord sur le nucléaire iranien à l’expiration le 1er mai de l’exemption des tarifs douaniers sur l'acier et l'aluminium pour les pays de l'UE.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles