Une amende de 500 dollars pour une pomme «de contrebande»

L'Américaine a eu affaire à un douanier particulièrement zélé. L'Américaine a eu affaire à un douanier particulièrement zélé.[JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Une Américaine s'est vu imposer une amende de 500 dollars pour avoir fait entrer une pomme aux États-Unis sans la déclarer. 

La voyageuse, originaire du Colorado, avait reçu le fruit sur son plateau-repas, dans l'avion qui la ramenait de Paris à Minneapolis. Comme elle n'avait plus faim, elle avait décidé de le garder pour la deuxième partie de son périple, qui devait la conduire de Minneapolis à Denver, où elle habite, selon le Washington Post

Or, la législation américaine déconseille de rapporter des aliments originaires d'autres pays sur le territoire national, et oblige, en tout état de cause, à les déclarer à la douane le cas échéant. Une mesure dont la passagère n'imaginait pas qu'elle s'appliquait à une simple pomme, a fortiori distribuée dans l'avion, et encore emballée dans un plastique «Delta Airlines».

Après avoir obtenu son autorisation d'entrer sur le territoire, sans penser à déclarer sa pomme, elle a été interpellée par un douanier pour un contrôle aléatoire. C'est alors que celui-ci lui a demandé si son voyage en France lui avait coûté cher. Étonnée par la question, elle a acquiescé, pour s'entendre répondre qu'il lui coûterait 500 dollars de plus (409 euros) à cause de la pomme que le fonctionnaire a trouvé dans son sac. 

Elle a eu beau lui montrer l'étiquette Delta Airlines, prouvant que lui fruit lui avait été délivré à bord, le douanier n'a rien voulu entendre, et lui a infligé une amende. La voyageuse a déposé un recours pour être remboursée. Elle n'est toutefois pas assurée d'obtenir gain de cause. En effet, si le douanier s'est montré particulièrement zélé, il l'a néanmoins fait dans le respect de la loi, qui impose de déclarer les fruits frais. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles