Australie : un mystérieux virus mortel et incurable frappe les populations indigènes

Le virus n'a besoin que de quelques semaines pour tuer son hôte [CENTERS FOR DISEASE CONTROL / CDC / AFP]

Découvert peu de temps avant le VIH, un autre virus, extrêmement mortel, appelé HTLV-1, est en train de décimer la communauté aborigène australienne.

A l'instar de nombreux virus, le T-lymphotrope humain de type 1 se transmet au cours des relations sexuelles, des transfusions sanguines et via l'allaitement maternel, révélait Le Guardian ce jeudi. Lorsqu'un patient est infecté, il risque de développer une forme mortelle de leucémie, nous apprend le quotidien.

Ce virus provoque par ailleurs une inflammation de la moelle épinière, conduisant à une paralysie, mais aussi à une maladie pulmonaire très virulente du nom de bronchectasie, et à diverses autres maladies inflammatoires, détaillent nos confrères.

A ce jour, les autorités ne sont pas en mesure d'apporter une quelconque réponse, car il n'existe aucun traitement. Le virus n'a besoin que de quelques semaines pour tuer son hôte.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles