Amsterdam fait la chasse aux touristes

Amsterdam accueille chaque année 18 millions de touristes. Amsterdam accueille chaque année 18 millions de touristes. [Robin Utrecht / ANP / AFP]

Moins de visiteurs, plus d’habitants. C’est l’objectif d’une série de mesures récemment annoncées par la municipalité d’Amsterdam, joyau touristique des Pays-Bas, face à un afflux exponentiel de touristes, qui menace la qualité de vie des résidents.

Si rien n'est fait, le nombre de visiteurs pourrait en effet atteindre 30 millions en 2025, contre 18 millions aujourd'hui. Une situation que les autorités souhaitent éviter. Certains moyens de transports de plaisance seront ainsi supprimés, à l’instar des taxis-bateaux qui circulent sur les canaux, des calèches attelées, et des gyropodes Segway, qui ne seront plus disponibles à la location. Les péniches transformées en hôtel vont également disparaître du paysage, tandis que les bateaux-mouches devront accoster hors du centre-ville. Même compromis pour les cars de tourisme et les paquebots de croisière, relégués à l'extérieur d'Amsterdam. 

Les commerces strictement destinés aux touristes vont, en outre, voir leur nombre drastiquement réduit. Fini, les rues entièrement occupées par les boutiques de souvenirs, les vendeurs de tulipes et les marchands de fromages. De même, les permis d’exploitation pour les grandes chaînes de vêtements et de restauration ne seront plus distribués qu’au compte-goutte, afin d'éviter que la ville ne perde ce qu'il lui reste d'authenticité. Enfin, la location de meublés aux visiteurs, notamment dans le cadre d’Airbnb, sera limitée à 30 jours par an, contre 60 aujourd’hui, et les taxes touristiques vont être augmentées. 

Des mesures qui permettront, espèrent les autorités, de montrer qu'«Amsterdam est une ville où vivre, résider et entreprendre», et pas seulement une destination de vacances où manger du gouda et fumer du cannabis. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles