Un gâteau censuré à cause d'un mot à double sens

Le gâteau devait, à l'origine, porter l'inscription «Summa Cum Laude Class of 2018». Le gâteau devait, à l'origine, porter l'inscription «Summa Cum Laude Class of 2018». [© capture Facebook Cara Koscinski]

Samedi dernier était un grand jour pour Jacob Koscinski. Tout juste diplômé de son lycée de Charleston (Caroline du Sud), cet Américain de 18 ans devait célébrer sa réussite avec toute sa famille.

Pour l'occasion, sa mère Cara avait organisé une fête en son honneur et commandé en ligne un gâteau au magasin baptisé Publix, raconte The Washington Post. Celui-ci propose à ses clients de créer leur propre gâteau et de le customiser selon leurs envies.

Comme exigé par Cara sur le site internet de Publix, ledit gâteau devait ainsi porter l'inscription «Congrats Jacob!» («Félicitations Jacob»), ainsi que «Summa Cum Laude Class of 2018» – une distinction de diplôme qui signifie en latin «avec la plus grande distinction».

Un mot peut en cacher un autre

Sauf que l'algorithme du site a vu d'un mauvais œil l'usage du mot «cum». En cause, il signifie certes «avec», «parmi» ou «en même temps» en langue morte, mais il prend un tout autre sens en anglais : celui de... «sperme». C'est donc sans équivoque que le logiciel, un peu prude, a renvoyé un message à Cara expliquant que les «propos blasphématoires» n'étaient pas autorisés. L'algorithme lui a alors proposé d'écrire seulement «Summa -- Laude».

Tenace, Cara a insisté auprès de la boutique, expliqué le quiproquo et finalement pensé avoir gain de cause. Jusqu'à ce qu'elle découvre le gâteau que son mari était allé chercher. A sa grande surprise, le terme «cum» avait bel et bien été censuré, malgré ses réclamations. «C'est incroyable de réaliser que je suis la première personne à écrire "Summa Cum Laude" sur un gâteau», a-t-elle réagi sur Facebook.

Pire : c'est à ce moment-là que Cara, embarrassée, a dû expliquer à sa propre mère de 70 ans et à ses jeunes enfants l'autre signification du mot interdit... Pour se faire pardonner de sa bourde, l'enseigne Publix a remboursé le prix de la pâtisserie et offert une carte-cadeaux.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles