Harvey Weinstein face à la justice

Inculpé ce vendredi d'un viol commis en 2013, et d'une agression sexuelle en 2004, sur deux femmes différentes, le producteur Harvey Weinstein a finalement été relâché contre une caution d'un million de dollars.

Il devra également se soumettre au port d'un bracelet électronique. 

«Non coupable»

Selon son avocat, celui qui s'est rendu aux autorités new-yorkaises plaidera «non coupable». «Nous avons l'intention, d'agir très vite pour que les poursuites soient abandonnées», a déclaré le ténor du barreau new-yorkais, qui avait obtenu l'abandon des poursuites contre Dominique Strauss-Kahn en 2011. «Nous pensons que (les accusations) ne sont pas étayées par des preuves» et que Harvey Weinstein «sera exonéré».

Le 5 octobre dernier, un article publié dans le New York Times provoquait une onde de chose. Celui qui était alors une vraie star à Hollywood y est accusé de harcèlement sexuel par d'ex-employées et actrices, telles que Ashley Judd ou Rose McGowan. Aujourd'hui, plus d'une centaine de femmes l'accusent de harcèlement, d'agression sexuelle ou de viol.

De son côté, le producteur s'est montré très discret depuis le début du scandale. Il s'était un temps retiré en Arizona, après avoir suivi une cure de désintoxication pour addiction au sexe.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles