Australie : une clôture électrifiée contre les chats sauvages

Les chats sauvages sont présents sur 99,8% du territoire australien.[HO / CHARLES DARWIN UNIVERSITY / AFP]

L'Australie vient d'achever la plus longue clôture électrifiée contre les chats sauvages, dans le but de protéger les marsupiaux.

La barrière antichats mesure 44 kilomètres de long et a nécessité l'installation de 85.000 piquets, rapporte The Guardian. Cet énorme dispositif vise à protéger des prédateurs les 9.400 hectares du sanctuaire de la faune sauvage de Newhaven, situé au centre de l'Australie. En effet, introduits à la fin du 18e siècle comme animaux domestiques, les chats se sont multipliés dans tout le pays.

A tel point que, bien qu'adorés sur les réseaux sociaux, ces félins sont devenus l'ennemi public numéro un pour la faune et la flore australienne. D'après l'association Australian Wildlife Conservancy, à l'initiative de la clôture, les chats sauvages, présents sur 99,8% du territoire australien, tuent des millions d'oiseaux indigènes toutes les nuits. Ils sont également responsables de l'extinction d'une vingtaine d'espèces depuis qu'ils ont été introduits en Australie.

Une petite population de wallabies a été réintroduite dans la zone désormais protégée par la clôture et des rangers. A partir de 2019, ce sera notamment au tour du bilby, du numbat, du bandicoot doré et du chat marsupial de Geoffroy de réintégrer le Newhaven Sanctuary.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles