Il tue et démembre sa petite amie rencontrée sur Tinder

La police a découvert les faits en étudiant les images des caméras de surveillance.[Mandy Cheng / AFP]

Un homme de 28 ans, vivant à Taipei City, a tué sa petite amie rencontrée sur Tinder avant de démembrer son corps et de réunir les restes dans sept sacs poubelles, a rapporté ce lundi la presse locale. 

L'homme s'est ensuite suicidé par pendaison, ce lundi matin. La jeune femme, Huang, âgée de 27 ans, avait été aperçue pour la dernière fois  le 20 mai dernier, déjeunant avec son petit ami, coach de boxe et identifié comme étant Gary Chu.

Le frère de la jeune femme aurait essayer d'envoyer des messages à cette dernière pour la mettre en garde contre son petit ami. Il avait en effet appris que ce dernier avait commis des actes de violences envers son ex-femme et avait été condamné pour des affaires de drogue.

Mais ses messages étaient restés sans réponse, et après que sa soeur a disparu pendant une semaine, il avait publié un message sur Facebook annonçant qu'il était à se recherche, pensant qu'elle était retenue contre sa volonté par Gary Chu.

Ce dernier avait répondu via Facebook qu'il ne s'était jamais montré violent envers Huang, et qu'il lui aviait même demandé de partir mais qu'elle l'avait supplié de la laisser revenir.

Le meurtrier aurait dévoilé son mobile

Gary Chu avait également expliqué que Huang l'avait déçu en lui annonçant qu'elle avait utilisé Tinder pour des histoires d'un soir et qu'elle n'était pas vierge, contrairement à ce qu'il croyait.

Il a ensuite affirmé que la jeune femme aurait continué à contacter des homme ssur Tinder, et que ça le rendait « très triste ».

C'est en analysant les images des caméras de surveillance de l'immeuble ou vivait Gary Chu que la police a découvert ce qui s'était passé. Gary Chu a été filmé en train de sortir de chez lui avec des sacs poubelle qu'il a enterrés tout autour de l'immeuble. Après avoir découvert les restes de la jeune femme, la police a découvert le lendemain matin Gary Chu pendu à un arbre dans un autre quartier, avec une note sur laquelle on pouvait lire « elle m'a trompé ».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles