Kim Kardashian à la Maison Blanche pour parler de la réforme des prisons

Donald Trump arbore un large sourire aux côtés de Kim Kardashian dans le Bureau ovale. [Twitter @realDonaldTrump]

Aussi surprenant que cela puisse paraître, Kim Kardashian a rendu visite à Donald Trump pour parler réforme carcérale.

Cette rencontre a eu lieu à la Maison Blanche le mercredi 30 mai. Vêtue d'un ensemble noir discret et d'escarpins jaune vif, Kim Kardashian, qui milite pour la libération d'une grand-mère emprisonnée à vie, est arrivée à Washington dans l'après-midi, selon un photographe de l'AFP.

«Super rencontre avec @KimKardashian aujourd'hui, nous avons parlé réforme carcérale et condamnations», a tweeté le président américain.

Tout sourire sur la photo, Donald Trump se tient assis aux côtés de la star de la télé-réalité dans le Bureau ovale.

Le système carcéral comme sujet principal

BFMTV rapporte que la star et le président ont notamment abordé le cas d'une grand-mère emprisonnée à vie, derrière les barreaux depuis maintenant 20 ans pour un délit non-violent lié à la drogue.

L'administration de Barack Obama avait fait de la modification des lois rigides sur les condamnations une priorité mais n'avait pas réussi à obtenir le soutien du Congrès, ce qui a entraîné un flot de grâces présidentielles et de mesures de clémence. Donald Trump, quant à lui, a pris le parti d'adopter une ligne bien plus sévère. 

Plusieurs médias rapportent que Kim Kardashian s'est également entretenue avec Jared Kushner, gendre et conseiller du président, qui mène les efforts, pour l'instant balbutiants, de la Maison Blanche pour réformer le système de justice pénale. 

Sans partager de photo sur son compte, Kim Kardashian a tenu à remercier le président américain sur Twitter. Elle s'est déclarée optimiste pour l'avenir d'Alice Marie Johnson : «Nous espérons qu'elle - et tant d'autres dans son cas - auront une seconde chance à la vie».

 

Une rencontre très critiquée

L’entrevue n’a pas manqué de faire jaser la presse américaine. «Donnez-lui tout de suite le prix Nobel de la Paix, Trump tient un sommet historique avec Kim Kardashian», a notamment raillé le Daily News, qui souligne que Kardashian est la seule Kim que Donald Trump peut rencontrer (en référence au président nord-coréen Kim Jong-un).  

Le toujours très «classe» New York Post a quant à lui opté pour un style très sexiste avec deux titres : le premier est  «Trump meets rump» et signifie «Trump rencontre la croupe». Le deuxième : «Kim Thong Un pitches prez on prison reform» signifie «Kim String Un propose au président une réforme des prisons». 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles