Yémen : plus de 100 morts dans la bataille de Hodeida

70% de l'aide humanitaire au Yémen arrive par le port de Hodeida.[ABDO HYDER / AFP]

Plus de cent combattants ont été tués en une semaine dans la bataille pour la reprise du port de Hodeida par les forces progouvernementales du Yémen, ont indiqué samedi des sources médicales et militaires.

Les troupes fidèles au président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi, appuyées par une coalition militaire commandée par l'Arabie saoudite, avaient avancé il y a quelques jours à une vingtaine de kilomètres de la ville de Hodeida, située dans l'ouest du pays, d'où elles cherchent à chasser les rebelles Houthis, soutenus par l'Iran.

La ville de Hodeida, sur la mer Rouge, est le principal point d'entrée des importations et de l'aide humanitaire dans le pays en guerre depuis 2015 et dont certaines régions sont au bord de la famine. 70% de l'aide humanitaire au Yémen arrive par ce port. Pour la coalition, menée par l'Arabie saoudite, Hodeida est aussi un point de départ pour des attaques rebelles contre des navires et le lieu par lequel l'Iran livrerait des armes aux rebelles. De son côté, Téhéran dément.

Les hôpitaux dans la région d'Aden, dans le sud du pays, où est basé le pouvoir yéménite, ont indiqué avoir reçu 52 dépouilles, dont celles de 20 soldats, entre vendredi et samedi. Ce qui porte le bilan des combats à 110 morts depuis le début de l'offensive lundi. Le reste des dépouilles semblent être celles de rebelles, ont-ils précisé.

Les rebelles auraient tendu une embuscade samedi 1er juin à un convoi militaire dans la localité d'al-Dourayhmi dans le gouvernorat de Hodeida, d'après une source militaire progouvernementale.

La guerre au Yémen a fait près de 10.000 morts.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles