Un an après, le Royaume-Uni rend hommage aux victimes de l'attentat du London Bridge

L'attentat du London Bridge avait fait huit morts et plus d'une cinquantaine de blessés[DANIEL SORABJI / AFP]

Le Royaume-Uni se recueille ce dimanche, un an jour pour jour après l'attentat au véhicule-bélier doublé d'une attaque au couteau qui avait frappé la capitale britannique le 3 juin 2017.

La Première ministre britannique, Theresa May, assistera à la cérémonie de commémoration au côté du maire de Londres, Sadiq Khan, qui se tiendra ce dimanche à partir de 15h (14h GMT) dans la cathédrale de Southwark. Elle sera dirigée par le révérend Andrew Nunn.

Un cortège se rendra ensuite au London Bridge, où une minute de silence se tiendra à 16h30 (15h30 GMT).

Au cours de l'office, des bougies seront allumées par des proches de chacune des personnes décédées après l'attaque - trois Français, deux Australiennes, une Canadienne, un Espagnol et un Britannique. A l'issue de la cérémonie un olivier, baptisé «arbre de l'apaisement», sera planté sur le terrain de la cathédrale. Cette arbre constituera «un rappel constant de l'importance de rassembler nos communautés contre la violence», a souligné Andrew Nunn. 

8 morts et plus de 50 blessés

L'attentat du London Bridge avait fait huit morts et plus d'une cinquantaine de blessés le 3 juin 2017. Ce soir-là, Khuram Butt, Rachid Redouane et Youssef Zaghba avaient précipité leur camionnette sur le célèbre pont londonien pour frapper les piétons qui s'y trouvaient.

Le trois hommes âgés de 22 à 30 ans avaient poursuivi l'attaque dans le quartier de Borough Market cherchant à blesser au couteau, cette fois-ci, les passants et les commerçants du marché, avant d'être abattus par la police. 

«Un an après, ce n'est pas moins difficile, pas moins douloureux», a estimé Sadiq Khan. «En plus de nous souvenir de ceux que nous avons perdus cette nuit-là, nous rendons hommage aux efforts héroïques de nos services d'urgence». Samedi, les marchands installés dans l'enceinte du Borough Market se sont eux réunis après la fermeture des étals pour honorer, en silence, la mémoire des victimes.

«L'attaque du London Bridge et de Borough Market était une tentative lâche de frapper au cœur de nos libertés», a déclaré dans un communiqué la cheffe du gouvernement. «Parmi les huit personnes qui ont perdu la vie cette nuit-là se trouvaient sept citoyens étrangers venant de quatre pays différents», a-t-elle souligné. «C'est un rappel tragique que la menace terroriste transcende les frontières».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles